jeudi 9 décembre 2010

La tribune d'octobre 2010 de nos élus du groupe "Construire l'avenir ensemble"

Nous voudrions avant tout nous réjouir de l’issue du bras de fer engagé par les parents d’élèves de l’école Péguy.
Petit rappel. Depuis la rentrée des classes, les parents de l'école maternelle Charles Péguy dans le quartier des Prés,  se sont mobilisés pour attirer l'attention de l'Académie sur la situation particulièrement critique de leur école en termes d'effectifs. Cette école a en effet fait sa rentrée avec un effectif  de 97 élèves pour seulement trois classes soit 32,33 enfants par classe ! Au delà de l’absurdité des logiques comptables et le fait qu’il manquait  0,5 enfants sur  l’école pour une ouverture automatique,  la spécificité de l’école n’était pas prise en compte : plus du tiers de l’école composé de petits (primo arrivants), quartier avec des familles connaissant des difficultés sociales (ZUS), quartier qui renouvelle ses habitants avec l’arrivée prévue de nouvelles familles avec petits enfants , ouverture du CHRS Equinoxe qui accueille des familles en situation d’urgence ou de grande précarité avec des enfants qui seront scolarisés en priorité sur l’école Charles Péguy toute proche.
 
Le bon sens l’a emporté  et un poste a été débloqué par l’Inspection d’académie, mais notons que sans la mobilisation et la détermination des parents d’élèves de la FCPE  rien n’aurait été possible.
 
 
Autre sujet d’actualité  pour lequel la mobilisation a été décisive : la question du transport des anciens combattants et plus généralement des personnes âgées.
 La majorité UMP du Conseil général avait décidé de modifier les critères permettant de bénéficier  d'une carte améthyste ou rubis pour les anciens combattants et les personnes âgées de plus de 65 ans. Ces deux cartespermettent de voyager gratuitement ou à demi-tarif en seconde classe sur les réseaux RATP et/ou Transilien SNCF.  Elles étaient délivrées auparavant sans distinction de revenus. Arguant de difficultés financières, le Département a supprimé ces dispositifs en proposant de conserver la gratuité de ces aides pour les seuls Yvelinois non imposables,  mais sans en mesurer les effets pervers. Dans la pratique,  c’est  bien la quasi totalité de nos concitoyens, même ceux à faibles revenus qui étaient exclus désormais de cette gratuité. Dans une période où l’on cherche à lutter contre l’isolement des personnes âgées, où tout le monde insiste sur la nécessité de promouvoir des actions intergénérationnelles, réduire les aides à la mobilité paraissait aberrant. De plus, comment justifier  devant ceux qui se sont battus pour notre pays et que l’on sollicite régulièrement pour toutes les commémorations officielles qu’ils allaient devoir, pour faire vivre cette mémoire de sacrifices consentis, payer de leur poche ! La mobilisation des associations d’anciens combattants, celle de nos conseillers généraux de gauche et en particulier de François Deligné, le conseiller général de notre canton,  a permis de faire revenir la majorité départementale à plus de raison . La décision serait annulée et une réflexion  engagée pour un système plus juste, nous nous en réjouissons mais nous restons vigilants.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire