dimanche 10 avril 2011

Lettre au maire concernant son édito dans l'ignymontain

Monsieur le Maire,

Je tenais à saluer l’élégance et la clairvoyance de votre éditorial dans l’ignymontain numéro 103. Opposer ceux qui « font le buzz » et ceux qui se sentent solidaires de nos amis japonais est d’une exquise délicatesse.

J’imagine que vous visez là les écologistes et autre prophètes de malheur tels Edgar Morin, écrivant dans « La Voie » que « le nucléaire est soumis à des risques spécifiques et à des menaces externes » et que « le vaisseau spatial Terre est propulsé par quatre moteurs incontrôlés : la science, la technique, l’économie, le profit, chacun d’eux étant alimenté par une soif insatiable (…) hors de tout contrôle, conduisant à l’abime ».

Grace à vous, les ignymontains savent désormais que ces sinistres augures sont de « piètres scientifiques » et doivent se sentir rassurés. Nous n’avons qu’une vie et il serait tellement triste de songer aux générations futures en imaginant un mode de vie différent.

Pour Pascal, « l’Homme est un roseau, le plus faible de la nature mais c’est un roseau pensant » et « toute notre dignité consiste en la pensée ». Voilà encore un triste noircisseur de papier.

Merci au contraire de nous épargner de pénibles questionnements : assez de réflexion, vive le compassionnel !

Je vous prie d’agréer l’expression de mes salutations républicaines.

Christophe Derras.


Pour mémoire, l’édito en question :

Chères Ignymontaines,
Chers Ignymontains,
Le Japon vit actuellement un drame qui ne peut laisser personne indifférent.
Alors que certains en profitent pour relancer certains débats, pour faire parler d’eux, pour « faire le buzz » avec de bien piètres arguments scientifiques, je sais que de très nombreux Ignymontains sont comme moi solidaires de nos amis japonais dans leur douleur, leur malheur et leur détresse.
L’Institut culturel franco-japonais installé dans notre ville depuis 20 ans a toujours été très présent dans nos actions communales avec notamment des dons réguliers au Centre Communal d’Action Sociale.
Aujourd’hui c’est à notre tour d’exprimer notre solidarité à toutes les familles japonaises dont les enfants sont scolarisés chez nous, comme je l’ai fait en votre nom auprès du directeur.
Depuis quelques jours, en collaboration avec la Croix Rouge une urne est à votre disposition dans le hall de l’Hôtel de Ville.
Puisse le comportement exemplaire du peuple japonais meurtri, toujours digne et courageux, nous inspirer dans notre vie quotidienne.

Votre maire, Michel Laugier.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire