mardi 25 octobre 2011

La tribune de novembre 2011 de nos élus du groupe "Construire l'avenir ensemble"

Quand les citoyens s’expriment

Deux dimanches de suite, vous êtes venus nombreux participer à la primaire citoyenne : 2135 au deuxième tour dans les lieux mis à disposition par la municipalité. Cet intérêt manifesté pour cet exercice démocratique nouveau montre pour ceux qui en doutaient qu’il est impératif de faire des citoyens des acteurs de plein droit dès lors que les enjeux le nécessitent, qu’ils soient nationaux ou locaux.

Vous pouvez trouver tous les résultats du vote sur le site de notre association citoyenne ACIMA : acima.blogspot.com

Quand des citoyens deviennent des assignés

Dans notre tribune de septembre, nous nous exprimions sur le projet de Vélodrome et nous vous donnions des détails sur les recours déposés par 9 Ignymontains dont 4 membres de notre groupe.

L’affaire a désormais pris une nouvelle tournure et nous donnons donc ce mois-ci la parole aux « assignés de Montigny ».
« Nous avons eu la désagréable surprise de recevoir la visite d’un huissier nous présentant une assignation au nom de VELOPOLIS(1) qui nous réclame des dommages et intérêts d’un montant de 3,7 Millions d’€. VELOPOLIS estime que notre recours contre le permis de construire serait abusif et occasionnerait des retards dans les travaux.

Cette assignation est déposée devant le Tribunal de Grande Instance de Versailles. Or, c’est au Tribunal Administratif de juger de la recevabilité de notre recours. Quant aux éventuels retards, comment pourraient-ils être imputés à notre recours puisqu’il n’est pas suspensif et que les travaux continuent ?

VELOPOLIS tente de nous intimider pour nous inciter à retirer notre recours.

Celui-ci est justifié parce que nous avons estimé qu’il y avait des irrégularités sur le Plan Local de l’Urbanisme et le Permis de Construire. Nous ne faisons qu’exercer notre droit de citoyen. Par ce recours, nous posons aussi la question de la pertinence du projet initié en 2003. Les contextes économique, social et environnemental ont changé. Nous considérons que l’argent public(2) devrait pouvoir être utilisé pour répondre à des besoins plus urgents notamment pour la construction de logements.

Devant la forte pression psychologique que représente cette assignation, trois d’entre nous se sont d’ailleurs désistés.

Désormais, au-delà du combat contre le vélodrome, l’enjeu est de préserver le droit des citoyens à pouvoir contester des permis de construire de projets de grande envergure sans risque de pression de la part des entreprises concernées.

Nous appelons les citoyens et les personnes morales à nous soutenir. En effet, si nous devions céder à la manœuvre d’intimidation, cela créerait un précédent néfaste pour l’action des citoyens en matière d’urbanisme, ceux-ci n’ayant souvent pour seule possibilité d’être écoutés que l’action juridique. Nous appelons d’autre part les élus des communes de la Communauté d’Agglomération, même s’ils ne sont pas d’accord avec notre position sur le vélodrome, à se désolidariser des pratiques contestables de VELOPOLIS.

Pour nous soutenir, vous pouvez envoyer un mail à : soutien-assignes@velodrame.org. »
Quelle que soit notre opinion à propos du vélodrome, la manœuvre d’intimidation de VELOPOLIS est inadmissible. Sans interférer aucunement avec le dossier de fond et sans préjuger de la décision du tribunal concernant le recours, notre groupe tient à exprimer sa désapprobation pour les méthodes d’intimidation et de pressions financières exercées à l'encontre des citoyens qui ne font qu’exercer leur droit.

Pour nous écrire : elusdegauche@montigny78.com  
Pour nous rencontrer : local des élus d’opposition à l’hôtel de ville, 66 rue de la Mare aux Carats, le mercredi sur rendez-vous.

(1) : VELOPOLIS est détenue à 85% par MERIDIAM, filiale du CREDIT AGRICOLE et à 15% par BOUYGUES Bâtiments.  
(2) : L’investissement public à hauteur de presque 60 M€ est partagé entre l’Etat, la Région, le Département et la CASQY.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire