mardi 24 avril 2012

Message aux indécis par ... Jean d'Ormesson

Morceaux choisis d'une lettre de Jean d'Ormesson publiée sur le site de l'UMP de Montigny :
La victoire de François Hollande est à peu près acquise, et elle risque d'être éclatante.

[...]

La question n'est pas de savoir qui l'emportera en mai 2012.

[...]
Ce sera M. Hollande.
François Hollande est un parfait honnête homme. Il est intelligent, charmant, cultivé, et même spirituel.
[...]
Ce n'est pas lui qui irait courir les établissements de luxe sur les Champs-Elysées, ni les suites des grands hôtels à New York ou à Lille, ni les yachts des milliardaires.
[...]
Il parle un joli français. Et sa syntaxe est impeccable. On pourrait peut-être l'élire à l'Académie française. Ce serait très bien. [...]
C'est vrai: Sarkozy en a trop fait. [...] Il n'est pas exclu, il est même possible ou plus que possible, que M. Hollande soit élu en mai prochain président de la République.
[...]
Aussi n'est-ce pas dans la perspective de l'élection de 2012 que je me situe.
C'est avec le souci du jugement de l'histoire. M. Sarkozy, autant le reconnaître, a fait pas mal d'erreurs.
[...]
Je veux bien croire - je n'en suis pas si sûr que pour 2012 les dés sont déjà jetés, que les handicaps du président sortant sont bien lourds pour être surmontés, que le retard est trop rude pour être rattrapé.
J'imagine très bien l'explosion d'enthousiasme sur la place de la Bastille ce soir de mai 2012 où l'élection de M. François Hollande à la magistrature suprême sera enfin annoncée.
[...]
Jean d'Ormesson

Non, Jean d'Ormesson n'a pas (encore ?) changé de camp ! Vous l'avez deviné, nous avons juste traité cette lettre comme le font les partisans de Nicolas Sarkozy : en ne retenant dans les programmes de ses concurrents que les "bons" extraits, ceux qui, une fois publiés sortis de leur contexte, permettent de jeter au pilori ses adversaires ! 



Mais de ce très "beau" texte aux accents prémonitoires, nous ferons mieux qu'extraire. Nous compléterons sa conclusion de ce que Jean d'Ormesson voulait sans aucun doute écrire (notre rajout en italique) :

Je me demande seulement dans quel état sera la France en 2014 ou en 2015, si Nicolas Sarkozy venait à être réélu..

Aucun commentaire:

Publier un commentaire