dimanche 30 septembre 2012

Forum des associations

Le samedi 8 septembre de nombreux ignymontains se sont rendus au rituel forum des associations qui se tient à Montigny comme sur toutes les communes de l’agglomération.
C’est une bonne chose que les habitants puissent trouver en un seul lieu l’ensemble des associations auprès desquelles ils peuvent vouloir adhérer.

Mais est-ce vraiment l’ensemble des associations ?

Des refus de stands, pour manque de place, a-t-il été répondu aux demandeurs nous interrogent sur les choix faits par l’exécutif municipal !
La typologie des associations n’ayant pas eu de place pourrait laisser planer quelques doutes, deux exemples : 
ACIMA : Association Citoyenne Montigny Autrement qui avec les élus d’opposition se propose de réfléchir à l’avenir de Montigny.
Le CODESQY : Conseil de développement de Saint-Quentin-en-Yvelines qui regroupent des citoyens qui viennent réfléchir et enrichir le débat sur le devenir de Saint Quentin. Celui-ci a pourtant un stand dans les forums des 6 autres communes de l’agglomération.

Mais admettons l’argument du manque de place. Surgit alors la question des critères qui font qu’une association est présente ou non.
Comme sur beaucoup de sujets, ce n’est pas un point débattu en conseil municipal.
Le maire avec son cabinet ou avec ses adjoints a dû prendre un jour la décision.
C’est pourtant un choix important de la vie publique que de déterminer quels types d’association auront une visibilité au forum ou non.
Plus globalement et nous aurons l’occasion d’y revenir en fin d’année, lors du vote du budget, le conseil n’est appelé qu’à entériner le budget global destiné aux associations et sa répartition. A aucun moment il ne sera débattu des orientations retenues qui font que c’est ce niveau là de budget qui est retenu et pas un autre. 

Le nombre impressionnant d’associations qui existent ne doit pas faire illusion sur une supposée attractivité, cela devrait même nous alerter sur des manques dans certains secteurs de l’offre communale. Les demandes de salles explosent, comme les demandes de subventions. Toutes les villes de Saint-Quentin connaissent la même situation, peu d’associations arrivent à développer une action intercommunale ou à travailler en réseau à l’échelle du bassin de Saint-Quentin.
Bref il est urgent de proposer une vraie politique en direction des associations sur Montigny. Il ne s’agit pas d’encadrer ou de contrôler les associations mais de permettre le développement équilibré de la vie associative sur le territoire de la commune.

[La tribune de nos élus du groupe "Construire l'avenir ensemble" parue dans le numéro d'octobre 2012 de l'Ignymontain]

Aucun commentaire:

Publier un commentaire