jeudi 27 septembre 2012

Montigny-le-Bretonneux, pour un terrain XXL ?


Lu sur le site "allpsg.com" :
Loin de Paris, le projet de Montigny-le-Bretonneux a l'avantage de proposer un très grande surface pour accueillir le PSG sur ses terres.
Montigny-le-Bretonneux pour un terrain XXL 
Montigny-le-Bretonneux (Yvelines) est prête à mettre à la disposition un terrain de soixante-dix hectares pour que le Paris Saint-Germain vienne s'entraîner tous les jours, soit la superficie la plus importante parmi tous les projets. L'inconvénient,
c'est que ce nouveau centre serait loin de Paris et pourrait avoir un mauvais écho auprès des habitants et des élus locaux. En effet, le terrain, qui est situé sur une base de loisirs destinée à la démocratisation du sport, n'avait pas vocation, dans son projet initial, à être cédé à de richissimes investisseurs étrangers pour un projet privé. 
"La base de loisirs a pour vocation d’accueillir aussi des activités sportives. Héberger le prestigieux PSG générera de nombreuses retombées en terme d’image pour les communes voisines. On affirme ainsi notre volonté de rester ouvert sur le territoire et sur l’environnement" raconte Bernard Tabarie, le président de la base de loisirs de Saint-Quentin-en-Yvelines, dans l'édition du Parisien de ce vendredi.
Et vous, qu'en pensez-vous ? Merci de vos commentaires sur ce sujet. 


Vous trouverez ci-dessous, en commentaires, de nombreux articles parus sur ce projet !

9 commentaires:

  1. L Ignymontain octobre 2012 page 1430 septembre 2012 à 23:31

    Le PSG ignymontain ?
    Une vraie hypothèse
    Le quotidien Le Parisien en a fait une double page dans son édition du 21 septembre dernier. Quel site pour héberger à l’avenir le PSG et son camp des Loges, actuellement à l’étroit à Saint-Germain-en-Laye et qui voudrait compter sur un centre d’entraînement conforme aux ambnitions du club quatarien. On sait que le club de football parisien restera dans les Yvelines et que cinq candidats sont en lice pour l’accueillir. Parmi ceux-là, Saint-Germain-enLaye la sortante, mais aussi Montigny-leBretonneux.
    A l’orée de la base de loisirs
    En effet, la ville s’est portée candidate pour héberger le site du PSG sur un site de 70 ha, le plus vaste des cinq, inclus dans le périmètre de la base de loisirs (qui appartient donc au Conseil Régional d’Ile-de France), entre rive nord de l’étang et RN 12, concédé actuellement à l’école d’agronomie de Grignon. Chaque site a ses qualités et ses défauts, mais Saint-Germain et Montigny proposent a priori les meilleurs compromis pour le club parisien. Les cinq dossiers sont examinés par les commanditaires pour une décision attendue a priori à la mi-octobre. La vaste réserve foncière ou le voisinage du futur vélodrome peuvent-il être autant d’atouts pour la ville ?
    Quoi qu’il en soit, l’arrivée du PSG à Montigny aurait des conséquences évidentes sur la notoriété de la ville.

    RépondreSupprimer
  2. Je lis dans l'Ignymontain que "la ville s'est portée candidate...".

    Avant une telle candidature, le conseil municipal a dû avoir été saisi du dossier. Peut-on consulter le dossier en question, ainsi que le compte-rendu du conseil correspondant ?

    RépondreSupprimer
  3. Et ce soir, je lis sur Footmercato.net :

    Le PSG misera plus de 30 M€ pour s’offrir un centre d’entraînement digne du Real ou du Milan

    Les prochains investissements du Paris SG devraient se concentrer sur le nouveau centre d'entraînement. Un projet qui se dessine dans l'ombre.


    En mettant la main au portefeuille depuis plus d’un an, QSI a offert au Paris SG un effectif digne des meilleures écuries européennes. Mais les investisseurs qatariens n’entendent pas s’arrêter là dans leurs dépenses. Le prochain projet d’envergure des propriétaires du club de la capitale concerne le centre d’entraînement, le Camp des Loges étant jugé trop étroit pour le nouveau standing de l’écurie francilienne.

    La livraison de ce nouvel outil de travail est espérée au 1er juillet 2015 annonce L’Équipe. Cinq villes sont candidates à l’accueillir : Saint-Germain-en-Laye, Montesson, Montigny-le-Bretonneux, Poissy et Carrières-sur-Seine. Et pour satisfaire les désirs du PSG, le cahier des charges à respecter est coton. Les Rouge-et-Bleu ont ainsi demandé au moins trente hectares pour construire 15 terrains (4 pour l’équipe première, 2 pour la réserve et les féminines, 1 parking de 1 000 places et 1 centre médical de recherche et d’analyses).

    Il faudra que ce petit bijou, que les Parisiens veulent comparable aux centres d’entraînement du Real Madrid, d’Arsenal et du Milan AC, se situe à « trente minutes maximum du futur stade », relaie L’Équipe. De quoi relancer la question sur l’avenir du Parc des Princes ? L’avenir nous le dira. Les desseins de la direction parisienne pour ce centre d’entraînement ont un prix, plus de 30 M€ si l’on se base sur les sommes dépensées par Arsenal pour construire Colney. Qu’importe, sortir le chéquier, QSI commence à avoir l’habitude.

    RépondreSupprimer
  4. Nouvel article se soir sur le site Sportune.fr :

    PSG: Voici l’académie qui inspire les Parisiens
    le 2 octobre 2012 par Frenzall0 Commentaire

    L’académie Aspire au Qatar dont veut s’inspire le PSG
    Ainsi la référence mondiale en matière de formation sportive ne serait pas à chercher en Europe ou aux US mais du côté du Qatar. De l’Aspire Academy, plus précisément, un lieu dont voudrait prochainement s’inspirer, selon France Football ce mardi, la direction du PSGquand seront décidés les travaux du nouveau centre de formation du club.

    Aspire Academy, la référence que veut copier le PSG
    Créée en 2004, cette académie de l’excellence n’héberge pas que des footballeurs mais de multiples sections sportives où se fabriquent les meilleurs athlètes de demain dans des conditions presque idylliques. C’est qu’ici, l’accent est mis autant sur la pratique sportive que sur l’éducation avec un intérêt poussé pour les sciences et l’apprentissage du leadership.

    Avec la bénédiction de Sepp Blatter…

    Pour les footballeurs, il existe sept aires de jeu extérieure autour de l’Aspire Dome qui héberge toute sorte de disciplines et des compétitions de niveau locale et internationale. Jusqu’à 15.000 spectateurs peuvent se masser dans cette enceinte qui fut l’hôte, notamment, des Championnats du monde d’athlétisme indoor en 2010. En 2008, le président de la Fifa, Sepp Blatter est venu découvrir le complexe et prendre la température de l’académie. Il s’était dit impressionné et fier que le centre « soit une bonne contribution » au développement du foot international.

    Un nouveau centre pour le PSG. Mais où ?

    Reste à la direction du PSG de trouver le lieu adéquat pour construire son propre centre de formation. Cinq communes se le disputent sont candidates : Poissy, Montesson, Carrières-sur-Seine, Montigny-le-Bretonneux et Saint-Germain-en-Laye, cette dernière qui abrite l’actuel Camp des Loges seraient en tête selon France Football. Réponse d’ici moins d’un mois.

    RépondreSupprimer
  5. Encore un article dur paroledefoot.com !

    PSG-Centre d’entraînement : Saint-Quentin vise la proximité avec le Parc
    le 10 octobre 2012

    La communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, est également l’un des cinq candidats pour accueillir le futur centre d’entraînement du PSG. Elle met en avant le fait que celui-ci, si sa candidature est retenue, ne sera qu’à 25 minutes du Parc des Princes.

    En fait, Saint-Quentin-en-Yvelines proposerait de céder une partie de la base de loisirs, qui appartient au Conseil Régional d’Ile-de-France, et dont les terrains sont situés sur la commune de Montigny-le-Bretonneux. La base de loisir s’étend sur 600ha. Sur cette surface, 70ha sont disponibles, dont la moitié pourrait être exploitée par le PSG.

    « Cette implantation se ferait le long de la RN12. Il n’y aurait aucun feu rouge à franchir entre le départ du centre d’entraînement et le Parc des Princes, explique le maire de la ville. Nous sommes situés sur une base de loisirs. Juste à côté, il y a de l’espace. Nous avons déjà une infrastructure importante qui permettrait d’accéder au centre de formation sans passer par le centre-ville ou l’entrée de la base de loisirs. Nous avons aussi un aérodrome d’affaires qui est à 15mn des terrains d’entraînement, si le site de Montigny est retenu. » (source RMC)

    Toutefois, les différentes parties, notamment au niveau local, ne semble pas sur la même longueur d’onde. Certaines voix au Conseil Général des Yvelines ne souhaitent pas céder cet espace dédié à la jeunesse et aux activités des habitants de l’agglomération.

    RépondreSupprimer
  6. Et à nouveau le Parisien :

    A la base de loisirs de Saint-Quentin, son plus sérieux rival, on reste serein
    le 9 octobre 2012 sous la plume de Jean-Gabriel Bontinck

    La base de loisirs de Saint-Quentin-en-Yvelines fait figure de rival le plus sérieux à Saint-Germain-en-Laye pour accueillir le futur centre d’entraînement du PSG. Les atouts sont nombreux : un vaste terrain de 70 ha, plat, disponible, bien desservi (N12, gare de Montigny-le-Bretonneux) et à proximité du Parc des Princes. Mais Bernard Tabarie, président de la base de loisirs, n’entend « pas faire de lobbying » outre mesure.

    « C’est au PSG de se décider. Les dirigeants sont venus visiter le site en juillet, ils ont manifesté leur intérêt, puis nous avons envoyé notre dossier de candidature en septembre. Nous attendons sereinement la décision », indique Bernard Tabarie, qui se prévaut du soutien de nombreux élus locaux (agglomération, mairie, conseil régional et député).

    RépondreSupprimer
  7. Lu (et vu) également sur bfmtv.com...

    Le futur centre d’entraînement du PSG convoité
    sous la plume de François-Xavier de Chateaufort et Loïc Briley
    le 10/10/2012

    Plusieurs communes des Yvelines se disputent l’accueil du futur centre d’entraînement du PSG. Le projet des investisseurs qataris prévoit des infrastructures dernier cri.

    La mutation du PSG continue. D'ici à 2015, le PSG envisage de changer le lieu de son centre d'entrainement. Cinq communes des Yvelines se sont portées candidates. Pour l’instant, les dossiers de Saint-Germain-en Laye et de l'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines ont été retenus.

    Le projet du centre prévoit plusieurs terrains dont un couvert et chauffé pour l'hiver. Il disposera d’un luxueux centre médical, d’un hôtel pour les mises au vert des joueurs ainsi que d’un centre pour l'équipe féminine du PSG, les jeunes et la cellule amateur du club.

    Lobbying auprès des propriétaires qataris

    Pour les joueurs du PSG, le Camp des loges sera bientôt plus qu'un souvenir. Trop petit avec ses trois hectares et pas assez moderne, les propriétaires qataris souhaitent construire une académie du football ultra-luxueuse.

    Première possibilité : la communauté d'agglomération de Saint-Quentin en Yvelines propose de céder une partie de la base de loisirs située à Montigny-le Bretonneux. A proximité d'un centre médical flambant neuf, 70 hectares sont disponibles et faciles d'accès.

    Seconde option rester à Saint-Germain-en-Laye. A quelques pas de l'actuel Camp des loges, la Ville de Paris est disposée à vendre 60 hectares de terrain en friches inutilisés.

    Saint-Germain part avec une longueur d'avance en raison de l’histoire de la ville avec le PSG. Le lobbying fait auprès des propriétaires qataris relegue le dossier de Saint-Quentin au rang d'outsider. C'est à la fin du mois que devrait être connu le nom vainqueur.

    RépondreSupprimer
  8. Encore et toujours dans le Parisien, sous la signature A.H.

    «Saint-Germain-en-Laye n’imagine pas perdre le PSG» selon son maire

    Emmanuel Lamy, le maire de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), inaugurait, mercredi après-midi, le nouveau terrain d’honneur du stade Georges-Lefèvre. Pour l’occasion, Simon Tahar, le président de l’Association PSG, Philippe Boindrieux, le directeur général adjoint du club comptaient parmi les nombreux invités. Pour mettre le terrain aux normes exigées par la Fédération française de football afin de pouvoir accueillir des matchs de CFA et de D1 féminine, il en a coûté 1,6 M€, dont 450.000 euros proviennent du PSG.

    En marge de cet événement, Emmanuel Lamy a accepté d’évoquer le sujet sensible du futur centre d’entraînement parisien pour lequel Saint-Germain est en lice avec quatre autres villes des Yvelines (Montigny-le-Bretonneux, Poissy, Carrières-sur-Seine et Montesson). «Nous ne pouvons pas imaginer perdre le futur centre d’entraînement du PSG», nous a-t-il confié.

    Le lauréat connu en novembre

    «Notre dossier répond en tous points au cahier des charges du club, insiste-t-il, et notre site est extraordinaire entre Seine et forêt. Contrairement à Poissy ou Montigny, il ne retranche pas de surfaces agricoles à la région. Et si le PSG veut 100 hectares, il peut les avoir». Le club demande au moins 30 hectares et 30 autres de réserve foncière.
    Emmanuel Lamy a poursuivi son propos avec un élément nouveau et non négligeable. «Même si on en s’en doutait, Port de Paris (NDLR : qui avait pour projet de construire un grand port à Conflans-Saint-Honorine et qui avait préempté les terres retenues pour le nouveau camp des Loges) ne viendra pas hypothéquer nos terrains pour son projet», s’est réjoui Emmanuel Lamy. Ce paramètre semble constituer un avantage supplémentaire pour Saint-Germain.

    Par ailleurs, la dépollution se fera aux frais des villes de Paris et de Saint-Germain, qui jouent main dans la main sur ce dossier.

    L’heureux élu devrait être connu courant novembre selon des proches des négociations et ce même si la direction parisienne s’est donnée officiellement jusqu’à la fin de l’année 2012 pour se décider.

    RépondreSupprimer
  9. Une nouvelle prise de position dans pleinchamp.com :

    60 hectares de terres agricoles « sacrifiées » pour le football ?

    Depuis le rachat de l’équipe de football du Paris-Saint-Germain par le Qatar, la question du lieu d’implantation pour le nouveau complexe sportif se pose.

    C’est dans les Yvelines que le nouveau complexe sportif accueillant l’équipe va s’implanter. Les deux communes retenues pour le moment sont Saint-Germain-en-Laye et Saint-Quentin-en-Yvelines. La candidature proposée par la Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines est très mal reçue par la profession agricole. En effet, 60 hectares des terrains proposés sur la commune de Montigny-le-Bretonneux sont des terres agricoles. Alors que cette zone était destinée, il y a trois mois au SDRIF*, à de l’espace agricole, elle vient d’être reclassée en espace de loisir.

    La chambre de l’Agriculture de l’Ile de France s’insurge face à cette décision qui a été prise, d’après eux, sans l’avis du monde agricole et juge ce comportement irresponsable : « Depuis quand est-il plus important de divertir la population que de la nourrir ? », s’insurge-t-elle dans un communiqué. Elle souligne d’ailleurs que la commune de Saint-Germain-en-Laye dispose de friches prêtes à recevoir ce complexe sportif.

    * Schéma Directeur de la Région 'Ile-de-France

    RépondreSupprimer