dimanche 14 octobre 2012

Ma première expérience d’agent de la circulation

Quelques commentaires de notre ami Jean-Luc après sa "participation" à la course "Parcourir Montigny" :

A l’occasion de la course «Parcourir Montigny», ma première expérience d’agent de la circulation 
Qui reconnait Jean-Luc ?




Nous avons tous souri, et immédiatement compati, en observant de notre voiture sur le bord d’une départementale, des agents des ponts et chaussées munis chacun d’un panneau circulaire vert et rouge, organisant dans un ballet bien réglé une circulation alternée pour permettre la réalisation d’un chantier de travaux public.  
Et bien, le 7 octobre, si vous êtes passés entre 10 h et 12 h sur l’avenue des prés à Montigny, vous avez pu observer le manège intéressant de trois « guss » agitant un petit panneau tantôt vert, tantôt rouge pour réguler la circulation. Deux d’entre eux équipés de gilets fluo et de sifflets auraient pu faire illusion, le troisième, sans autre équipement que son dérisoire bâton, affichait le sourire de ceux qui, conscients du ridicule de la situation, ne se prennent pas au sérieux. 

Ce fut donc, à 50 ans révolus, alors que d’autres couraient après la coupe des V2 (vétérans 2) de la course «Parcourir Montigny», ma première expérience d’agent de circulation. D’abord mes remerciements à Christian et Yann pour m’avoir accueilli dans leur trio de choc. Je ne vous connaissais pas, je ne vous avais jamais rencontré, j’ai répondu quelques minutes avant le départ à l’appel à l’aide que vous aviez lancé sur votre talkie-walkie à votre président et en quelques minutes, la coopération et la synchronisation se sont parfaitement installées entre nos trois panneaux, sans heurt, sans cri, dans la bonne humeur. 
Deuxième constat : «Homo automobilicus» est calme le dimanche matin, même si on le freine dans sa course… sauf si on l’empêche de rentrer chez lui. Ce n’est pas Christian, tentant de faire une barrière de son corps face à une automobile piaffant à l’approche de l’écurie, qui me contredira ! Enfin, il n’est pas simple pour un «Homo automobilicus», a fortiori âgé, de prendre un rond point à contre sens.


Petit problème, alors qu'une partie de notre association ACiMA avait prévu d’arborer leur magnifique Tshirt en aidant les organisateurs de la course «Parcourir Montigny», je me retrouvais dehors sous un timide soleil automnal emmitouflé dans un gros blouson masquant notre magnifique logo «Montigny Autrement». Pas grave, car l’important était ailleurs, probablement dans la satisfaction de travailler dans une organisation bien rodée et dans une bonne ambiance pour le plaisir des sportifs amateurs et des familles de Montigny. 

A l’heure où j’écris ces mots, j’espère que le président du SMAC, organisateur de «Parcourir Montigny» ne se sera pas fait taper trop fort sur les doigts pour avoir osé braver les foudres de la municipalité en ayant autorisé notre présence sur la course !


Jean-Luc Manceau
Vice-président ACIMA

Aucun commentaire:

Publier un commentaire