lundi 26 novembre 2012

Des réflexions qui engagent l’avenir

Les orientations budgétaires : un débat municipal superficiel 

Chaque année, dans les collectivités territoriales, le vote du budget être précédé d’un « débat d’orientation budgétaire » qui fixe les axes politiques retenus pour l'année suivante. Celui-ci doit permettre au conseil d’appréhender les grandes masses des ressources de la commune et de poser l'orientation des dépenses tant en fonctionnement qu’en investissement. Le contexte dans lequel s’inscrivent les ressources de la commune est complexe, avec la stagnation voire la régression des dotations de l’état, des fonds de péréquation régionaux et nationaux auxquels la commune doit contribuer de manière importante et une instabilité fiscale accrue par le gouvernement précédent. Par exemple, la modification de taxe professionnelle a effectué un transfert de charge des entreprises vers les ménages.
Le texte présenté par l’équipe majoritaire se contente d'énoncer des lieux communs, sans indication du sens politique, sans vision à long terme alors que l’effet « ciseaux » que l’on peut pressentir entre recettes et dépenses devrait inciter à regarder plus loin. Comme souvent, nous découvrirons les sujets au compte-gouttes.
Il devrait également présenter les choix prioritaires en matière de services aux habitants; là encore seules des généralités sont annoncées. Enfin, devraient être présentés les choix majeurs d'investissement ; et là, comme d'habitude un ou deux sujets sont mis en avant pour des montants qui ne représentent qu'une faible part de l'enveloppe imaginée et sans qu'un débat est lieu sur les investissements nécessaires. 

Des orientations pour l’agglomération

L’agglomération vient de procéder à plusieurs votes importants pour les prochaines décennies. Ils engagent en effet les politiques publiques sur des trajectoires qui dépassent largement la durée limitée du mandat municipal. Le PLH (Plan Local de l’habitat) : Les 3 maires de droite se sont cette fois ralliés à l’idée de construire de nouveaux logements sur leur territoire rompant ainsi avec l’idée sclérosante que l’aménagement de l’ancienne « ville nouvelle » était achevé. Le PDUIF (Plan de Déplacement Urbain d’Ile de France) qui concerne la question des déplacements et inscrit résolument l’objectif de réduction de la part de l’automobile dans les déplacements. Avec un pétrole de plus en plus rare et des ressources naturelles à économiser « en bons pères de famille », la fréquentation des transports en commun (bus, tram, transiliens, etc) est appelée à augmenter, l’utilisation des vélos atteindra t-elle un jour à Saint-Quentin-en-Yvelines celle des villes du Nord de l’Europe. Le SRCAE (Schéma Régional Climat Air Energie) dresse les perspectives de réduction de consommation d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre aux horizons 2020 (-20%) et 2050 (division par 4).
Nous le savons en effet depuis plusieurs années, la boulimie énergivore de notre société n’est pas soutenable pour la vie sur la planète et le temps est venu de passer à l’action à tous les niveaux et sur tous les fronts : individuel et collectif, public et privé, bâtiment et déplacement. Quelle richesse pour nos générations d’avoir à inventer de nouveaux modes de vie plus sobres, basés sur les liens, le partage et la coopération plutôt que sur l’accumulation de biens, la défiance et la compétition !
Nous nous réjouissons que pour ce texte, le seul des trois évoqués dans cette tribune qui ait été soumis au conseil municipal de Montigny, l’avis positif ait été donné à l’unanimité. Nous avons d’ailleurs au cours de ce conseil formulé le souhait que ce vote préfigure pour les prochaines années d’ambitieuses politiques de réductions des consommations d’énergie sur le territoire de la commune et de déploiement des énergies renouvelables (solaire, récupération de chaleur des eaux usées, chaufferies bois et, pourquoi pas, réseau de chauffage urbain).

[La tribune de nos élus du groupe "Construire l'avenir ensemble" parue dans le numéro de décembre 2012 de l'Ignymontain]

Aucun commentaire:

Publier un commentaire