mardi 11 décembre 2012

Formation en ville pour tous les étudiants en médecine "dès la rentrée 2013"

Sur le site de l'Entreprise - l'Express (lentreprise.lexpress.fr) en date du 03/12/2012, nous relevons l'article suivant relatif à l'inauguration de la nouvelle faculté des sciences de la santé sur Montigny, faculté "Simone Veil", dont il faut rappeler qu'elle a été financée par l’État, le département des Yvelines et la communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines :

La ministre de la Santé Marisol Touraine a dit lundi souhaiter que "tous les étudiants" en médecine aient accès à un stage de formation dans un cabinet de ville "dès la rentrée 2013". 

"Aujourd'hui, deux tiers des facultés de médecine sont en mesure de proposer à leurs étudiants un stage ambulatoire en cabinet de ville", a déclaré la ministre, lors de l'inauguration des nouveaux locaux de la faculté de médecine de l'université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, en présence de l'ancienne ministre Simone Veil, qui a donné son nom à cette faculté. 

"Il nous faut aller plus loin. Mon ambition, c'est que tous les étudiants de notre pays aient accès à cette formation pratique, et cela dès la rentrée 2013", a-t-elle poursuivi. 


Mme Touraine a également fixé comme objectif que "d'ici 5 ans, 30% de la formation pratique des étudiants en médecine" se fasse en ambulatoire. "Elle concernera la médecine générale, mais également d'autres disciplines, telles que la pédiatrie et la gynécologie". 

La ministre, qui doit présenter courant décembre un plan de lutte contre les déserts médicaux, a souhaité "rapprocher la formation des lieux d'installation". 

"Si tous les étudiants sont formés en centre ville et passent l'ensemble de leur cursus universitaire à l'intérieur de l'hôpital, il y a peu de chance pour qu'ils aient envie de s'installer à l'extérieur de l'hôpital et encore moins à l'extérieur des grandes villes", a-t-elle souligné. 

Parmi les mesures annoncées, la ministre a déclaré dimanche dans une interview à M6 vouloir garantir aux jeunes médecins généralistes qui iront s'installer dans les déserts médicaux un salaire minimum de 55.000 euros par an, soit environ 4.600 euros par mois.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire