lundi 14 janvier 2013

PSG : des élus parisiens s'en prennent à QSI

Lu sur parolesdefoot.com le 14/01/2013 :
Les élus parisiens d’Europe Ecologie, ont tiré à boulets rouges sur le PSG et ses nouveaux propriétaires. 

Dans les colonnes du JDD, ces élus fustigent la politique actuelle des dirigeants du PSG : « Avec le carnet de chèque de QSI, encore gonflé par le contrat en or signé avec la Qatar Tourism Authority, le PSG alimente la bulle financière dans laquelle a déjà plongé le football européen… et hors de laquelle le championnat français avait jusque-là su courageusement se tenir à distance. Tôt ou tard, à force de gonfler salaires et transferts, l’éclatement guette : depuis l’épisode des subprimes, l’ampleur des conséquences est connue » n’hésitent pas à dire ces élus. 

Ils estiment que par les envies de grandeurs pour leur clubs, les propriétaires actuels portent également atteinte à l’écologie locale : « L’afflux sans frein de capitaux se concilie mal avec l’urbanisme et l’environnement locaux. QSI a fait pression pour démolir et reconstruire le Parc des Princes (en vain pour l’instant), jugé trop en-deçà des prétentions du club. C’est un monument du patrimoine parisien qui est menacé, et qui pourrait déstabiliser encore le sud-ouest de Paris déjà soumis à tous les caprices du sport professionnel (reconstruction du stade Jean Bouin de rugby, extension de Roland-Garros). Désormais, les prétentions du club se portent sur le centre d’entraînement. Poissy et Montigny-le Bretonneux sont deux candidats sérieux dans les Yvelines. Dans les deux cas, le déménagement se ferait au sacrifice de dizaines d’hectares de terres agricoles en Ile-de-France. Refrain tristement connu des agriculteurs de Saclay ou de Notre-Dame-des-Landes.. » ajoutent Yves Contassot, Sylvain Garel, Christophe Najdovski, conseillers de Paris

Lu sur football365.fr le 14/01/2013 sur le même thème :
Les politiques Verts attaquent le PSG
Dans une tribune publiée sur le JDD.fr, les élus parisiens d'Europe Ecologie-Les Verts attaquent le PSG.

« Quand les Verts ‘‘Zlatanent’’ le PSG ». Voilà le titre du JDD.fr pour décrire la tribune publiée par des élus parisiens d’Europe Ecologie-Les Verts à l’encontre du PSG. Emmenés par Yves Contassot, les politiques parisiens s'en sont pris aux propriétaires qataris du club et à leurs ambitions pharaoniques. C’est sous le titre « PSG : merci les Qataris ? » que les Sylvain Garel, Christophe Najdovski et autres Annie Lahmer s’interrogent sur la venue de QSI et sa politique zéro limite. « Sur le plan sportif, le nouveau titre anecdotique de "champion d’automne" masque un terne bilan pour le PSG, peut-on lire sur le communiqué. Double élimination prématurée en Coupe de la Ligue. Pas mieux pour l’heure en Coupe de France (...) Et pour couronner le tout, un dépassement humiliant par les (financièrement) modestes Montpelliérains en championnat en mai 2012. Titres accumulés pour l’heure : zéro ! » 
Après s’être attaqués au sportif, les Verts ont égratigné la politique financière du club. « Le PSG se coupe du peuple parisien, élargi au-delà du cercle restreint des supporters. Comment s’identifier à un club qui verse 9 millions d’euros par an à Zlatan Ibrahimovic, mais seulement 436 euros mensuels à ses miséreux stagiaires ? », s’interrogent-ils. Et d’ajouter : « Avec le carnet de chèque de QSI, encore gonflé par le contrat en or signé avec la Qatar Tourism Authority, le PSG alimente la bulle financière dans laquelle a déjà plongé le football européen… et hors de laquelle le championnat français avait jusque-là su courageusement se tenir à distance. » 
Enfin, la tribune s’attaque au projet de nouveau stade et camp d’entraînement. « QSI a fait pression pour démolir et reconstruire le Parc des Princes (en vain pour l’instant), jugé trop en-deçà des prétentions du club, ont-ils déclaré. C’est un monument du patrimoine parisien qui est menacé, et qui pourrait déstabiliser encore le sud-ouest de Paris (…) Désormais, les prétentions du club se portent sur le centre d’entraînement. Poissy et Montigny-le Bretonneux sont deux candidats sérieux dans les Yvelines. Dans les deux cas, le déménagement se ferait au sacrifice de dizaines d’hectares de terres agricoles en Ile-de-France. Refrain tristement connu des agriculteurs de Saclay ou de Notre-Dame-des-Landes… » Paris appréciera…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire