mercredi 27 mars 2013

Transition énergétique : en quoi sommes-nous tous concernés ?

Nous avons déjà eu l’occasion de mentionner dans cette tribune l’importance à nos yeux de prendre à bras le corps l’enjeu de la finitude des ressources naturelles en général et des énergies fossiles/nucléaires en particulier. Cet enjeu doit être pris en compte par tous les niveaux de décision politique, de l’Etat aux communes, mais aussi par chaque citoyen/nes. 

L’énergie, nécessaire à tous les domaines de la vie quotidienne, devient de plus en plus chère, rare et polluante, voire dangereuse. Un nouveau modèle de production et de consommation doit émerger. Le gouvernement a donc lancé un grand débat citoyen pour réfléchir à une « transition énergétique ». 

La transition énergétique, qu'est-ce que c'est ? 

« La transition énergétique est le passage d’une société fondée sur la consommation abondante d’énergies fossiles, à une société plus sobre et plus écologique. Concrètement, il faut faire des économies d’énergie, optimiser nos systèmes de production et utiliser le plus possible les énergies renouvelables. Aller vers un modèle énergétique qui permette de satisfaire de manière durable, équitable et sûre, pour les hommes et leur environnement, les besoins en énergie des citoyens et de l’économie française dans une société sobre en énergie et en carbone. C’est un nouveau modèle à inventer : plus juste, porteur d’emplois et d’activités économiques » (www.transition-energetique.gouv.fr). 

Ce débat sera organisé autour de quatre grandes questions : 

1/ Comment aller vers l’efficacité énergétique ? L’évolution des modes de vie, de production, de consommation, de transport ainsi que des services énergétiques nécessaires doit constituer le point de départ. 

2/ Quelle trajectoire pour atteindre le mix énergétique en 2025 ? Quel type de scénarios possibles à l’horizon 2030 et 2050, dans le respect des engagements climatiques de la France ? 

3/ Quels choix en matière d’énergies renouvelables et de nouvelles technologies de l’énergie et quelle stratégie du développement industriel et territorial ? 

4/ Quels coûts et quel financement pour la transition énergétique ? 

Localement, que se passe t-il ? 

A Saint-Quentin, l’agglomération organise dans ce cadre une soirée débat le 5 avril à 20h à la salle du conseil communautaire de la CASQY à Trappes (Z.A. du Buisson de la Couldre, 4 rue des Charmes). Vous serez invités, au cours d’ateliers participatifs, à faire émerger propositions, remarques, pistes de projets… Vos contributions seront ensuite transmises au Conseil régional d’Île-de-France puis au Comité national de la transition énergétique en vue de la préparation de la loi de programmation sur l’énergie prévue à l’automne 2013. 

En complément, à Montigny, ACIMA (Association Citoyenne pour Montigny Autrement) vous invite à une soirée d’information le 15 avril à 20 00 au Club le Village, 1 rue Ondine à Montigny avec Frank Sentier : directeur de l'ALEC SQY (Agence Locale de l'Energie et du Climat), Marc Lipinski : président de l'ARENE IDF (Agence Régionale de l'Environnement et des Nouvelles Energies), Robert Cadalbert : Président de la CASQY. 

Les intervenants répondront à vos questions : Concrètement comment est-il possible de réduire sa facture énergétique ? Quels sont les rôles de la ville, de l'agglomération, de la Région pour vous aider dans vos démarches ? Qu'est ce que la "transition énergétique" va changer pour notre quotidien et pour les collectivités ? 

Deux occasions pour s’informer et contribuer à préparer une terre vivable pour nos enfants !

[La tribune de nos élus du groupe "Construire l'avenir ensemble" parue dans le numéro d'avril 2013 de l'Ignymontain]

Aucun commentaire:

Publier un commentaire