mardi 10 mars 2015

Le vélodrome prend-il l'eau ?

Après l'épisode de la fuite d'eau pendant les championnats du monde (http://www.lequipe.fr/)
Fuite au vélodrome
La première finale du tournoi de vitesse femmes (Zhong - Vogel) a été interrompue samedi soir, en raison d'une flaque d'eau sur la piste. Les organisateurs ont suspendu la compétition pendant une vingtaine de minutes, pour sécher la piste et trouver l'origine de la fuite. Ironie de la situation : la sono du vélodrome faisait résonner la chanson "Umbrella" (Parapluie) de Rihanna pendant l'interruption.
voici maintenant la bisbille entre Velopolis et la Fédération Française de Cyclisme (http://www.cyclismactu.net/) !
Les France ne se feront pas au Vélodrome national

Si le Vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines a accueilli les championnats du Monde de cyclisme sur piste le mois dernier, ce ne sera pas le cas des prochains championnats de France de la spécialité. 
"Dans le cadre des actions à mettre en place pour redresser les comptes de la FFC, le Bureau exécutif a, dans sa séance du 2 octobre 2014, adopté à l'unanimité le principe de ne plus organiser d'épreuve officielle à Saint-Quentin-en-Yvelines, en dehors des championnats du monde sur piste 2015 tant que les conditions d'accueil ne permettront pas de sécuriser l'impact financier de nos événements et qu'un esprit de coopération de Vélopolis [la société privée qui exploite le vélodrome, NDLR] envers la FFC [ne sera] sensiblement amélioré", peut-on lire dans un procès verbal relayé par DirectVélo. 
"Les Championnats de France sur piste sont par nature toujours déficitaire. Mais le coût est cette fois trop élevé", a déclaré le Président de la Fédération Française de Cyclisme, David Lappartient.
ainsi que (www.directvelo.com)
Le vélodrome de Saint-Quentin privé de championnats
06.03.2015, 12:31

Vous avez adoré les Championnats du Monde sur piste le mois dernier ? Ou même les Championnats de France de la spécialité, en octobre passé ? La Fédération Française de Cyclisme aussi, qui ne manque pas une occasion de faire l'éloge de ses pistards. Pourtant, le théâtre de ce succès, le Vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines, ne devrait plus accueillir d'événement FFC cette année, pour des raisons économiques. 
La Fédération est donc à la recherche d'un nouveau point de chute pour les Championnats de France Elites, prévus début octobre. 
"Dans le cadre des actions à mettre en place pour redresser les comptes de la FFC, le Bureau exécutif a, dans sa séance du 2 octobre 2014, adopté à l'unanimité le principe de ne plus organiser d'épreuve officielle à Saint-Quentin-en-Yvelines, en-dehors des championnats du monde sur piste 2015", peut-on lire dans un procès verbal. Et ceci "tant que les conditions d'accueil ne permettront pas de sécuriser l'impact financier de nos événements et qu'un esprit de coopération de Vélopolis [la société privée qui exploite le vélodrome, NDLR] envers la FFC [ne sera] sensiblement amélioré". 
Le nouveau vélodrome francilien "coûte cher", selon la FFC. Le Président, David Lappartient, l'a rappelé lors de l'assemblée générale 2015 de la Fédération, dimanche, à Pau (Pyrénées-Atlantiques). 
Montant des Championnats de France 2014 : 209 000€. La somme est intégrée à la dette générale de la Fédération pour l'année écoulée, qui s'élève à 1,2 million d'Euros. "Les Championnats de France sur piste sont par nature toujours déficitaires, concède David Lappartient. Mais le coût est cette fois trop élevé". 
Le Mondiaux 2015, quant à eux, "devraient être rentabilisés", indique-t-il. 
La FFC est aussi locataire du vélodrome
Le tarif de location du vélodrome comprend notamment les frais techniques et un lourd dispositif de sécurité, augmenté dans le cadre du plan Vigipirate renforcé en Ile-de-France. 
L'entreprise d'exploitation conteste cette « problématique de coût » comme frein à l'organisation d'épreuves officielles. "Un événement organisé chez nous peut tout à fait être rentable ou excédentaire, à condition de modifer le modèle économique", estime Arnaud Zumaglia, le Directeur de Velopolis, contacté par DirectVelo.com. 
Velopolis propose ainsi à la FFC de s'appuyer sur des recettes majoritairement privées, en développant de nouveaux services. 
Le Vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines a été bâti selon un partenariat public-privé. Depuis janvier 2014, il abrite le siège de la Fédération Française de Cyclisme (après le déménagement de Rosny-sous-Bois) et le centre d'entraînement des Equipe de France (auparavant basé à l'INSEP), contre 350 000€ de loyer annuel. La Fédération deviendra propriétaire de son siège au terme d'un bail de 27 ans. 
La convention entre la FFC, Velopolis et la Communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines prévoit également que la FFC organise sur place un certain nombre d'épreuves régionales, nationales et internationales chaque année. Trois se sont déjà tenues depuis l'ouverture : les Championnats du Monde sur piste, les Championnats de France sur piste et BMX.
Sans commentaire à ce jour des "Assignés de Montigny" ni de Vélodrame !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire