dimanche 1 mars 2015

Voter le 22 mars ! Mais pourquoi ?

Des questions et des doutes ?

« Encore une élection ! »… « A quoi servent les départements ? » « Avec la nouvelle loi, nous n’y comprenons plus rien ! Ils ont encore inventé une usine à gaz ! »… « ‘’Ils’’ ne viennent nous voir que quand il y a une élection ! » « Les élus ne servent à rien, c’est la finance qui dirige la société ! »…

Ces quelques phrases, et d’autres, nous les avons entendues au détour de conversations entre amis ou voisins. Nous les avons parfois prononcées, dans des moments de doute ou de lassitude.

Des pistes de réponses !

Et pourtant, ce sont autant de bonnes raisons pour aller voter les 22 et 29 mars pour les élections départementales.

C’est bien sûr l’occasion de s’intéresser à la vie démocratique de notre république, prendre connaissance des dernières évolutions législatives ; c’est aussi le moment de pouvoir exprimer notre avis sur les personnes qui nous représenteront localement.

Pour la première fois, nous élirons un binôme composé d’une femme et d’un homme pour chacun des 21 cantons yvelinois. Le prochain « Conseil Départemental », qui remplacera le « Conseil Général », sera donc composé de 21 femmes et 21 hommes. Cette parité, imposée par la loi, est bienvenue dans un département marqué actuellement par la domination masculine (6 femmes sur 39 !).

Dans notre « mille-feuille administratif », le département avait-il toujours sa place ? Les députés en ont débattu et ont finalement maintenu une instance délibérative dont les compétences nous concernent tous : la solidarité (aide sociale, autonomie des personnes, emploi), la gestion des collèges, de la voirie, la possibilité d’intervenir dans la culture…

Voter, c’est participer à la vie politique. C’est mettre un bulletin dans l’urne un dimanche de mars, d’abord ; et puis s’intéresser à l’action des élus, les interpeller durant leur mandat, participer aux réunions qu’ils organisent pour rendre compte de leur mandat.

Le plaisir du citoyen

Mais au-delà des leçons de morale, retrouvons plutôt le plaisir d’être ensemble dans une société plurielle où chaque voix compte, retrouvons la joie de faire ensemble, le désir d’orienter les choix de société en donnant son avis.

Et si prendre le chemin des urnes, c’était un peu tout ça ?

Avant le 22 mars, discutons, débattons ! Nous ne sommes pas d’accord ? Ce n’est pas grave ! Nous risquons de nous froisser avec nos amis et voisins ? Pas si les discussions se déroulent avec honnêteté et sincérité, et dans le respect des opinions de chacun…

Que le plus grand nombre d’Ignymontaines et d’Ignymontains retrouvent le chemin des bureaux de vote serait un magnifique signe de vitalité de notre commune !

Pour les élus de « Montigny à venir », Jean-Luc Manceau et Vivien Gasq.

[La tribune de nos élus du groupe "Montigny à venir" à paraître dans le numéro de mars 2015 de l'Ignymontain]

Aucun commentaire:

Publier un commentaire