jeudi 16 avril 2015

Là-haut sur la colline ! Bilan de la journée du 12 avril

Suite à la journée exposition organisée le 12 avril par les "Amis de la Revanche", que nous vous avons présentée dans l'article consultable ici, vous trouverez ci-dessous un bilan de cette journée que les organisateurs nous ont fait suivre : 
Nous étions nombreux, de l’ordre de 250 personnes, ce Dimanche à l’exposition proposée par l’ ASCMAS (L’Association Socio Culturelle des résidents de la Mare Aux Saules) et le Collectif Citoyens les Amis de La Revanche, relatant l’histoire de la Colline (d’Elancourt). 

La visite de la Colline

Deux balades guidées (matin, après midi) sur le sommet de l’Ile de France ont réuni plus de 60 promeneurs. Ainsi les visiteurs ont pris conscience de ce site exceptionnel et admirer le panorama.

(A noter que des contrevenants à motos type tout terrain ont investi le lieu en ce Dimanche) 

L’exposition

L’évolution de cette colline a été évoquée dans les chapitres suivants:
  • Une histoire rapide du lieu.
  • Le rappel de l’histoire des carriers (de 1880 aux années 70) qui pendant de nombreuses années ont permis l’édification des maisons de la région. C’est l’époque où la pierre était le matériau de base et le sable était lui nécessaire à la construction de la ville de Saint Quentin en Yvelines.
  • Quelques photos du temps des carriers prêtées par des enfants d’une famille d’anciens carriers.
  • Un aperçu de l’avifaune réalisé par des ornithologues lors de sorties pour inventaire. La présentation des mammifères rencontrés au cours de promenades.
  • Des images actuelles qui donnent la réelle dimension de l'aspect unique du point culminant d'Ile de France.
  • Une suite de photos aériennes du Géoportail IGN qui résume l'évolution de ce lieu depuis 1933 à nos jours. Accompagnées de documents BRGM (BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES ) et autres….
  • Quelques photos qui donnent à réfléchir sur la pollution résiduelle de surface.
  • L’ exposition photos de Patrice Leterrier qui présentait, sous une forme artistique, cette histoire.
  • Le rappel des différents projets d’aménagement qui ont été proposés, au cours du temps, pour aboutir à ce dernier « Le SKIDOME » qui a entraîné la création du Collectif Citoyen Les Amis de La Revanche.
  • Tout un chapitre est consacré à ce moment de lutte des Amis de La Revanche qui a certainement participé au gel actuel de ce projet pharaonique et aboutir aux propositions suivantes
  • Un nettoyage de toute forme de pollution de surface. Recherche des zones les plus à risques. pour extraction et traitement des produits dangereux enterrés.
  • Une éradication des plantes invasives (Renouée du Japon....) par un procédé non polluant (voie mécanique , manuelle ou animale, chèvres...
  • Une mise en valeur humaine avec des tracés de chemins entretenus. Préservation de zones impénétrables de type Natura 2000, faune et flore protégées. Une surveillance du non dépôts sauvages d'ordures avec réelle sanction des contrevenants, sous la forme d'une mise à l'épreuve par nettoyage.
  • La stricte application actuelle de non circulation d'engins à moteur.
  • Des tracés plus spécifiques et entretenus pour nos amis cyclistes sportifs.
  • Proposition d'itinéraires de promenades aux Saint-Quentinois, avec la volonté d'initier les plus jeunes à une prise de conscience de la beauté de cette région. (Classes vertes et découverte de la faune et de la flore.)
  • La mise en valeur du patrimoine des sentes du village avec sa connexion évidente vers la colline, sente des Gâtines, sente de la Cavée, sente des Tartriaux, sente du Camp, chemin de la Julienne.... Le maillage que nos anciens avaient créé est fantastique et devrait permettre de découvrir un aspect méconnu de ce fond de vallée que représente l'Elancourt historique.
  • La mise en place d'une table d'orientation pour une bonne lecture depuis ce point de vue magnifique.
Pour que cet espace reste un espace de nature libre, au plus une version nouvelle des Buttes Chaumont.



Il semble inconcevable de vouloir construire sur ce site qui présente des pollutions enterrées et non répertoriées. L’inconstructibilité est la meilleure conclusion à ce dossier. 
Claude Stassinet pour les Organisateurs de cette exposition.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire