jeudi 1 mars 2018

Dynamiques de l’emploi dans les communes dotées d’une gare RER : une analyse rétrospective

Toujours dans le cadre du débat ouvert à tous les Ignymontains sur la ligne 18, nous vous proposons aujourd'hui un texte d'analyse de l'INSEE "Dynamiques de l’emploi dans les communes dotées d’une gare RER : une analyse rétrospective" dont voici un extrait :




À la différence du futur Grand Paris Express (GPE), le déploiement du Réseau Express Régional (RER) a été conçu, dès les années 1970, pour accompagner des politiques d’aménagement du territoire (création des villes nouvelles, quartier d’affaires de La Défense, zones aéroportuaires). Malgré cela, ces deux réseaux présentent certaines similitudes, de par l’implantation des gares et de la distance qui les sépare. Afin d’apporter un éclairage sur les dynamiques locales de l’emploi que pourrait générer le futur réseau, une analyse rétrospective a été conduite sur les communes dotées d’une gare RER. En 30 ans, si les gains d’emploi en volume se sont répartis de façon relativement équilibrée entre les communes desservies par ce réseau de transport et les autres, les emplois à haute valeur ajoutée ont progressé plus fortement dans la majorité des communes desservies par une gare. Ces constats doivent cependant être nuancés. Ainsi, l’emploi qualifié s’est fortement développé dans les villes nouvelles et les territoires de projet bien après la période de mise en service du RER. Sur la période récente, l’emploi à haute valeur ajoutée a progressé plus fortement dans les communes limitrophes de Paris.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire