dimanche 8 septembre 2019

6 juin 2019 : une AMAP débarque à Montigny


Il peut sembler facile d’associer les deux événements survenus un 6 juin, mais ce clin d’œil a un sens.

Autant, par devoir de mémoire, il était essentiel de fêter le 75ème anniversaire du débarquement allié en Normandie et se rappeler les atroces combats, c’est un des hauts faits de notre Histoire avec un grand « H ».

Autant, il est important qu’une AMAP existe à Montigny, compte tenu de l’engouement, qu’elle a suscité dès sa création. Nous dirons, humblement, qu'il s'agit d'un événement de l’histoire de Montigny, avec un petit « h », car le combat avec la mairie n’a pas toujours été aisé.

Il est peut-être bon de rappeler ce qu’est une AMAP. Il s’agit d’une Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne. L’association recherche des producteurs Bio locaux, avec qui elle contractualise la distribution de leurs produits. Ces contrats sont édités pour un an. L’amapien adhère à l’association, puis choisit les productions qui l’intéressent en préfinançant ces produits.

Une AMAP n’est pas un commerce. Il n’y a aucune transaction financière durant les distributions.

Il est hors de question, comme sur certaines plateformes, de choisir ces produits et la périodicité.

Maintenant un peu d’histoire. En 2011, un groupe d’Ignymontains décide de créer une AMAP sur le quartier des Prés, d’où son nom : Les Prés d’Chez Vous. L’association souhaite établir ses distributions dans le hall d’entrée de la Maison de quartier André Malraux. La municipalité, de l’époque, dirigée par M. Laugier, refuse catégoriquement avec un prétexte totalement fantaisiste : « Si nous vous acceptons, nous devrons accepter un pizzaiolo ! ». Comment la municipalité peut-elle traiter de la même façon un commerce (un pizzaiolo par exemple) et une association qui demande un lieu comme toute association artistique, culturelle, sportive …

Le fait qu'au sein de l'association, soient présentes des personnes politiquement opposées à la municipalité, nous semblaient être la raison la plus probable de ce refus … il faut aussi préciser qu'à cette époque le bio ne bénéficiait pas de la même aura qu'actuellement ! L’AMAP finira par se délocaliser vers Guyancourt qui avait déjà deux AMAP sur son territoire. 

A ce sujet, dans un article publié par la mairie sur son site web présentant la nouvelle AMAP Saint-Martin, en parlant de l’ancienne AMAP, l'auteur ose écrire textuellement que celle-ci « avait dû baisser rideau ». Avertis par nos soins, nos amis des Prés d’Chez Vous ont écrit au maire pour demander rectification. La mairie n’a pu faire autrement et a notifié que cette AMAP était hébergée par une salle municipale de Guyancourt. 

Aussi, il était essentiel pour la nouvelle AMAP Saint-Martin de contourner l’écueil de la mairie et de trouver une salle qui ne soit pas gérée par la collectivité locale. La création de notre AMAP a été possible car la paroisse Montigny-Voisins a bien voulu prêter gratuitement sa salle paroissiale.

Le « plus » de cette AMAP, c’est que chaque amapien participe au financement d’un panier de légumes. Ainsi, à tour de rôle, c’est pour l’instant 2 familles en difficulté financière puis bientôt 4 familles qui reçoivent gratuitement des légumes et peut-être bientôt des œufs.

Lors de notre première distribution du 6 juin, des représentants de la mairie sont venus. Ils ont pu se rendre compte de l’engouement pour le Bio et la solidarité à Montigny.

Dernier rectificatif : la mairie a le tort de dire trop facilement qu’il y a deux autres AMAP à Montigny. En fait, il s’agit de plateformes gérées par internet ... Attention aux contrefaçons !

Si vous voulez découvrir le vrai système AMAP, n’hésitez pas à venir à la salle Saint-Hilaire (en face de l’église Saint-Martin) tous les jeudis de 19h00 à 20h00.

Jean-Paul Morcillo

Aucun commentaire:

Publier un commentaire